Outils

Et si l’élève « actuel » était révélateur des changements à opérer sur les didactiques de classe ?
Bon nombre d’enseignants constatent que la classe est différente, que les élèves ont changé, que les apprentissages ne collent plus aux besoins sociaux. Il n’y a plus de connexions entre l’enseignant, le savoir et l’apprenant. La classe devient un univers non maitrisé, incompréhensible. Les relations interpersonnelles ne sont plus conventionnelles, elles évoluent avec des codes sans cesse remis en question.
De plus en plus d’élèves développent des stratégies d’évitement aux savoirs. Mobiliser leur attention devient difficile. Leur attachement à apprendre est casuel et sélectif. Il faut être de plus en plus créatif pour obtenir l’adhésion du groupe classe et de chacun des élèves en particulier.
Il est temps pour les enseignants de prendre conscience que ce qu’ils sont a des conséquences sur ce qu’ils font, et surtout, sur ce qu’ils obtiennent. Il est essentiel de comprendre que les élèves sont passés d’une rigidité, imposée par des conventions institutionnelles, à une flexibilité de l’esprit et que les comportements d’aujourd’hui sont pensés et intelligents. Ce n’est pas un jeu, derrière cette autre manière d’être, il y a de nouveaux besoins. À nous de les identifier et d’établir des conventions authentiques, inédites, en fonction de ce que nous sommes comme individu dans notre rôle d’enseignant et non plus en fonction de règles imposées. L’enseignant doit et peut concevoir et construire la structure de son univers d’exercice et ainsi redéfinir la dimension de son espace de travail.
Ce livre se propose de donner des codes de lecture de « l’invisible » de la classe, et d’avoir connaissance de ce que l’enseignant doit bouger, modifier, chez lui pour changer les comportements de l’élève. C’est l’enseignant qui initiera les changements par la prise de conscience de son « corps » enseignant.