LC4D en Théorie

Le Comportement

Dans chaque Positionnement nous pouvons être dans un « Naturel d’être » ou dans un « Défaut d’être ». Cela veut dire que si l’élève se place lui-même dans la classe il va inconsciemment vouloir faire comprendre à l’enseignant que tout va bien « Naturel d’être » ou qu’au contraire il a des besoins qui ne sont pas satisfaits « Défaut d’être ».
Si l’enseignant définit la place de chaque élève alors, soit l’élève par son comportement manifeste qu’il n’est pas bien « Défaut d’être » et qu’il n’est pas à sa place, soit il révèle la difficulté de l’enseignant dans la classe.

 

Le Positionnement dans chaque Dimension

Les comportements sont révélateurs de besoins et diffèrent selon le Positionnement de l’élève.
Il y a 4 Positionnements dans chaque Dimension et donc 4 Personnages :
Le Communicant, le Pédagogue, le Leader et le Novice.
Chaque Positionnement donne des particularités comportementales et plus particulièrement un aspect en réception (c’est-à-dire que l’élève sera plutôt dans l’attente d’une aide ou d’une attitude venant des autres) ou un aspect en production (qui marquera plus un besoin de vouloir agir et d’aller vers les autres).
Nous tenons compte également de la part féminine et masculine présente (selon un pourcentage différent) en chacun de nous.

 

Les 4 types de Positionnement

1

Le Positionnement de Communicant

Le Positionnement de Communicant est une position que l’élève prend lorsqu’il cherche à s’exprimer et à communiquer. Dans cette position l’élève a également besoin d’être entendu. Par « Défaut d’être », il peut avoir des difficultés à s’exprimer, à communiquer. S’il ne se sent pas écouté, il n’écoutera pas non plus son professeur pour le faire réagir, et dérangera son voisin de table pour signifier à l’enseignant sa difficulté à être entendu des autres.

 

2

Le Positionnement de Novice

Le Positionnement de Novice est une place, une position, occupée par un élève qui souhaite participer. Il aspire à découvrir, à apprendre et prendre conscience de son potentiel. Il a besoin d’expérimenter, de se mettre en valeur et de prendre des initiatives. Par « Défaut d’être » l’élève aura besoin d’un tuteur, d’un binôme, pour être soutenu et incité à s’engager dans une tâche. Il faudra le conforter quant à ses compétences et à ses qualités. Il est possible qu’il soit maladroit ou qu’il n’ose pas faire les choses parce qu’il ne sait pas comment s’y prendre.

 

3

Le Positionnement de Pédagogue

Le Positionnement de « Pédagogue » est une position que l’élève prend pour montrer son expertise, le fait qu’il sache et qu’il est un modèle pour les autres. Il veut prouver qu’il est indépendant, qu’il y arrive tout seul, qu’il est autonome. Il a besoin d’aller vers les autres et de se rendre utile. Cela lui permet de bouger car il s’ennuie vite. Quand il se déplace vers ses camarades pour montrer qu’il sait, il se libère de son a priori comme celui de ne pas être reconnu ou de se sentir seul et peu considéré.

 

4

Le Positionnement de Leader

Le Positionnement de « Leader » est la place que prend un élève dominant. Soit parce que c’est dans son « Naturel d’Être », soit pour montrer sa capacité à agir, à participer, à être un exemple pour les autres élèves de la classe. L’élève est dans une position de confiance en soi. Il cherchera souvent à soutenir un camarade. Il veut être l’assistant de son professeur pour être « le chef en second ». On le reconnait car il a des fidèles autour de lui. Il peut aussi chercher à déstabiliser des groupes déjà constitués car il ne permet pas qu’il y ait d’autres affiliations que la sienne.

 

Le Positionnement du bureau dans la classe

Le placement du bureau est en lien avec la place que prend l’enseignant face à ses élèves. Il y a deux possibilités, soit l’enseignant prend possession du bureau là où il se trouve dans la classe, soit il décide de le mettre à un autre endroit.

  • Dans le 1er cas, l’enseignant travaille sur les caractéristiques qui définissent la Dimension. C’est-à-dire que ce sont des qualités qu’il possède déjà et sur lesquelles il s’appuie pour enseigner, soit ce sont des qualités qu’il doit développer ou acquérir pour améliorer son enseignement.

Par défaut, la place du bureau ne lui convient pas mais il doit faire avec. Dans ce cas-là, il devra fournir un effort pour acquérir les qualités de la Dimension dans laquelle se trouve le bureau. Les élèves qu’il ressent comme étant les plus difficiles seront ceux qui lui demanderont d’utiliser les qualités de la Dimension. Le but de l’enseignant sera de développer des qualités qui ne sont pas encore mise en valeurs. Comme il prend cette place par « contrainte », il y a une notion de résistance à changer de place ou une difficulté à trouver sa véritable place, sa vraie dynamique.

Cela peut aussi définir les difficultés de l’enseignant. Dans ce cas, se reporter aux défauts de la Dimension.

  • Dans le 2ème cas, l’enseignant place le bureau dans une Dimension. Elle sera le reflet de ses valeurs, ce qu’il est, et dans lesquelles il se trouve bien. Il sait donc où se trouve sa place.

Par défaut, l’enseignant place son bureau dans une Dimension sans que cela lui convienne vraiment. Il y a là une notion de contrainte à prendre cette place, mais l’enseignant sait qu’il a un travail à faire pour acquérir les qualités de la Dimension choisit. Il doit agir, il doit faire, il doit être acteur.

Cela peut aussi définir les excès de l’enseignant. Dans ce cas, les difficultés que l’enseignant rencontrera avec ses élèves seront les défauts de cette Dimension.

Lorsqu’un bureau se trouve entre deux Dimensions cela exprime le désir ou le besoin de changer de place ou de positionnement pour l’enseignant. Par ce changement de place, nous entendons un changement de niveau de classe, d’établissement ou d’activité, et pour le changement de positionnement cela signifie plutôt de s’affirmer davantage dans sa fonction, ou de prendre plus de responsabilité ou encore de modérer un comportement excessif. Un bureau entre deux Dimensions peut également vouloir dire que l’enseignant a des choix à faire et des décisions à prendre. Il n’est pas rare qu’un enseignant change l’emplacement de son bureau en cours d’année suite à un repositionnement personnel.

 

BUREAU BLEU

  • Dans l’aspect positif l’enseignant aime prendre le temps pour faire son travail et a besoin de se sentir soutenu par ses collègues et son chef d’établissement. Il accorde de la valeur à son travail et à ses élèves.
  • Dans l’aspect négatif, il n’aime pas être bousculé. Il sera accaparé par ses élèves qui vont le solliciter excessivement. Il doute de ses compétences et se sent différent de ses collègues et pas sur le même rythme.

 

 

BUREAU ROUGE

  • Dans l’aspect positif, l’enseignant sera très dynamique, directif, et s’imposera aux autres. Il sera leader pour ses collègues.
  • Dans l’aspect négatif, il sera dispersé et s’emportera facilement. Il aura du mal à contrôler ses humeurs.

 

 

BUREAU VERT

  • Dans l’aspect positif, l’enseignant prend le temps de créer un lien affectif avec ses élèves. Il leur fait développer leur côté artistique et le sens du partage. Il a besoin de travailler sereinement. C’est un collègue sympathique.
  • Dans l’aspect négatif, il peut manquer d’empathie, d’ouverture du cœur avec ses élèves. Il garde une certaine distance avec ses élèves comme avec ses collègues. Il est hyperémotif et susceptible.

 

 

BUREAU JAUNE

  • Dans l’aspect positif, l’enseignant place l’apprentissage au premier plan. Bon dans sa discipline, ses cours sont bien construits. Il donne un haut niveau d’apprentissage à ses élèves.
  • Dans l’aspect négatif, il privilégie les performances. Il est rigide et strict dans sa didactique. Il met trop de pression aux les élèves. Il n’aime pas être pris en défaut et veut souvent avoir raison.

 

 

BUREAU BLEU VERT

  • Dans l’aspect positif, l’enseignant prend le temps de créer un lien affectif avec ses élèves. Il leur fait développer leur côté artistique et le sens du partage. Il a besoin de travailler sereinement. C’est un collègue sympathique.
  • Dans l’aspect négatif, il peut manquer d’empathie, d’ouverture du cœur avec ses élèves. Il garde une certaine distance avec ses élèves comme avec ses collègues. Il est hyperémotif et susceptible.

 

 

BUREAU VERT JAUNE

  • Dans l’aspect positif, l’enseignant se perfectionne, se spécialise dans un domaine particulier. Il aime faire partager ses savoirs. Il fait le choix d’approfondir ses connaissances, par rapport à ce qu’il a envie de faire et en accord avec son état d’esprit.
  • Dans l’aspect négatif, l’enseignant ne sait pas ce qui l’intéresse, il n’a pas ou plus de motivation pour ce qu’il fait. Il a du mal à transmettre le plaisir d’apprendre et supporte difficilement ses élèves. Il est dans cette classe ou cette école mais ça ne lui correspond plus.

 

 

BUREAU ROUGE BLEU

  • Dans l’aspect positif, il doit faire le choix de prendre une place de leader-dynamique pour ses élèves comme pour ses collègues et accorder autant de valeur aux moments de détente dans l’apprentissage qu’aux moments d’activités. Il reconnait et récompense le travail qui a été fait. On apprécie ses qualités et son investissement. On retrouve le changement de fonction, c’est aussi la prise de responsabilité supplémentaire.
  • Dans l’aspect négatif, la place qu’il occupe dans cette école ne lui convient pas, il ne se sent pas estimé. Ce travail l’épuise et son comportement avec les élèves alterne entre laxisme et colère. Il dit qu’il va partir, mais il reste toujours accroché à son poste. Un jour euphorique, le lendemain dépressif…

 

 

BUREAU JAUNE ROUGE

  • Dans l’aspect positif, L’enseignant a le choix de mettre en pratique ce qu’il a appris de nouveau. Il agit en accord avec son état d’esprit ou sa nouvelle façon de penser. Il est moteur pour les autres, que ce soit pour ses collègues comme pour ses élèves. On retrouve le changement d’établissement.
  • Dans l’aspect négatif, il fait trop de choses et son hyperactivité l’empêche de réfléchir à ce qui l’intéresse. Il doit atteindre un objectif comme dans « une marche forcée », il ne prend pas le temps de réfléchir à comment faire autrement. Il est dans le monde des concepts mais ne les concrétisent pas dans ses cours